samedi 21 mai 2011

21 Mai 2011, récapitulatif de la phyto épuration

Avant tout, nous avons installé un système de bassins horizontaux, vu la nature de notre terrain et sa faible pente.

Mais avant tout le matériel nécessaire :
Bacs agricoles en polyéthylène avec vidange (bacs à vache), des tubes PVC de Ø40 pour passer d'un bac à l'autre, et de Ø160 pour assurer un accès à la vidange du bac et pour filtrer les eaux avant le passage dans le bac suivant, des joints de dilatation et du mastic pour assurer l'étanchéité, du pouzzolane (chez nous granulométrie 10/20), et des galets de carrière.

Les plantes ont été récoltées au gré de nos ballades puis mises dans un bac agricole alimenté en eau par la gouttière de notre garage et plantées dans des billes de schistes : iris des marais, phragmites, carex, prêles. En deux ans elles se sont bien développées et alimentent 4 de nos bacs ! Pour le reste et pour l'agréement, j'ai fait quelques folies à la jardinerie, 7 pots pour une vingtaine d'euros....., dont des roseaux massettes, indispensables dans le premier bac.

Mise en oeuvre :
-Mise en place des bacs en assurant une dénivellée suffisante pour assurer le déversement des eaux d'un bac à l'autre; soit environ 6-7 cm.


- réalisation du trou pour la mise en place du joint de dilation PVC, en sortie de bac. D'un coté on branche le tube Ø40 qui ira dans le bac suivant, de l'autre, à l'intérieur du bac, il est relié à un tube Ø160, préalablement percé, pour assurer le passage de l'eau. Ce tube de Ø160, permet le passage de l'eau filtrée vers le bac suivant et servira de regard pour faire des prélèvements d'eau et mesurer le niveau de pollution éventuelle. L'étanchéité est assurée par du mastic.



-Mise en place des gabarits, au niveau de l'arrivée d'eau, et de la sortie (autour du PVC Ø160), pour y mettre des galets. Leur rondeur doit offrir à l'eau une dynamique, l'incitant à aller au fond du bac, avant de remonter dans la pouzzolane où les bactéries opéreront.





-Remplissage du bac : pouzzolane au milieu, galets en périphérie.



-Découpe du tube PVC Ø160 vers la vidange du bac, pour réserver son accès lors du nettoyage tous les 2-3 ans des bacs; à priori......


Quant aux tarifs, toujours en cours de négo, à suivre........



A FAIRE :
-Un filtre à paille en amont de l'opération. Quand les bacs recevront les eaux grises, elles passeront dans un regard rempli de paille qui arrêtera les impuretés (pâtes, riz, graisses....), quand nous serons dans la maison, le tuyau d'évac' étant largement plus bas que le premier bac, nous aurons besoin en plus d'une pompe, à voir pour la mise en oeuvre de sorte à ce que l'eau n'arrive pas violemment dans le premier bac.......Pour le moment c'est la gravité qui fonctionne puisque l'arrivée depuis le mobil home est bien plus haute.

-Un deuxième premier bac sera nécessaire pour laisser le temps du traitement des eaux grises, en faisant un alternance, tous les 15 jours à peu près. Ce sera pour plus tard....

Mais nous laissons aux plantes le temps de s'enraciner et de pousser un peu. La mise en fonctionnement définitive, nécessitera l'arrêt définitf des toilettes à eau; çà tombe bien, nos 4 big bags de pouzzolane sont désormais remplis de sciure !!!

3 commentaires:

tho a dit…

MERKI !

des retours sur la tenue dans le temps du mastic ? (chuis un peu suspicieux en matière de mastics...)

stebanie a dit…

c'est du mastic colle polyuréthane, c'est ce qu'utilisent les couvreurs et les plombiers. Sur des circuits sans pression ça tient plusieurs années, je le constate régulierement. Au delà ????
Faudra vérifier régulierement, de toute façon y aura de la maintenance sur les bacs ce sera l'occasion de se dire que si on avait su on aurait fait differement:)

thierry chevalier a dit…

Bonjour,
quel est le diamètre des bacs et quel prix ?
merci